Enseignants-Chercheurs : Mécanique des fluides – énergies renouvelables

CDD

Institut d’ingénierie, Grenoble INP, grand établissement de statut public, ses 6 écoles et sa Prépa intégrée, propose des formations d’ingénieurs avec un contenu scientifique de base solide et une haute spécialisation technologique. L’établissement compte plus de 5 500 étudiants et 1 300 personnels enseignants-chercheurs, enseignants, administratifs et techniques. Ces enseignements sont appuyés sur une recherche de très haut niveau menée au sein des laboratoires communs avec les membres et partenaires de la communauté du site Univ. Grenoble Alpes. Grenoble INP se positionne au cœur des défis technologiques d’avenir (Energie, Société du numérique, Micro nanotechnologie, Industrie du futur). Grenoble INP est reconnu dans les classements nationaux et internationaux, il est membre de réseaux internationaux d’ingénierie et propose plus de 350 programmes d’échanges aux étudiants.

ENSEIGNEMENT

Ecole de rattachement : Grenoble-INP Ense3
Site web école : http://ense3.grenoble-inp.fr
Contacts : Fabrice.Emeriault@grenoble-inp.fr

Profil d’enseignement :
Proposant un large spectre de programmes, l’ENSE3 forme notamment des ingénieurs capables de concevoir et d’optimiser des systèmes hydromécaniques et énergétiques d’une part et de coordonner et gérer des projets de développement de produits dans les domaines de l’énergie, du transport et des procédés d’autre part.

L’enseignant(e) recruté(e) possèdera une large culture en mécanique des fluides et thermique qui lui permettra d’intervenir dans les enseignements fondamentaux de cette discipline (théorique, expérimentale et numérique) : – en tronc commun de 1ère année,  – en 2ème et 3ème année en particulier en filières Mécanique et Energétique (ME), Hydraulique, ouvrages et Environnement (HOE) et Ingénierie de l’Energie Nucléaire (IEN), ainsi que dans le master international « Hydraulic and Civil Engineering » (HCE) – dans la filière par apprentissage ouverte en septembre 2015 – et enfin dans les autres filières où cette discipline est présente ou encore dans les actions de formation continue.
Il / elle devra donc avoir une compétence avérée ainsi qu’une motivation pour l’enseignement à des publics diversifiés.

Dans toutes ces formations, il / elle contribuera à la mise en place de méthodes pédagogiques innovantes en cohérence avec la réforme pédagogique mise en place à l’ENSE3 à la rentrée 2015. Il / elle contribuera notamment au développement des activités pluridisciplinaires de Projets d’Ingénierie, Projets Industriels et Projets Recherche de 2ème année dans le domaine de la mécanique des fluides/thermique et des dispositifs de production d’énergie nouvelles. Ces projets pédagogiques devront être en lien avec des problématiques industrielles concrètes, il est souhaitable qu’ils puissent mobiliser les outils et compétences disponibles sur les plateformes de l’école ou contribuer à leur développement.

L’enseignant(e) recruté(e) devra aussi s’impliquer dans le développement de la thématique thermique du bâtiment au sein de l’ENSE3 (aspects théoriques, expérimentaux et numériques) suivant un angle disciplinaire mécanique des fluides / thermique. Une expérience avérée en thermique du bâtiment serait donc un plus. Il / elle serait amené(e) à intervenir dans ce domaine au sein de la formation PARIN mise en place avec l’ENSAG en septembre 2017.

Une expérience sera appréciée en matière d’enseignement par APP, d’utilisation de TICE (notamment via des MOOCs) ou de toute autre innovation pédagogique.

Il sera enfin fortement apprécié que le (la) candidat(e) ait une expérience à l’international et des liens forts avec le secteur aval avec, si possible, une expérience industrielle. Le (la) candidate devra maitriser l’anglais oral et écrit pour prendre part aux enseignements en anglais de l’ENSE3 (une part de son service d’enseignement sera effectuée en anglais).

RECHERCHE

Laboratoire d’accueil : LEGI
Site web Laboratoire : http://www.legi.grenoble-inp.fr
Contacts : Thierry.Maitre@grenoble-inp.fr

Profil de recherche :
Le LEGI travaille au développement d’hydroliennes et éoliennes à flux axial ou transverse, à pales rigides ou souples. Les problématiques scientifiques associées sont nombreuses : effet de la turbulence naturelle, à toutes les échelles, sur les performances et les chargements des machines, hydrodynamique complexe en géométries tournantes, interactions fluides-structures, dynamique et stabilités des sillages, interactions sillages-sillages et sillages-machines, persistance des tourbillons, effets de confinement liés à la proximité de la surface libre … La prise en compte de ces phénomènes à l’échelle de la machine comme à l’échelle du parc est essentielle pour concevoir des systèmes performants, robustes et acceptables d’un point de vue sociétal. Un axe de recherche transdisciplinaire intégrant les problématiques électriques, les caractéristiques des sites d’exploitation et l’impact des systèmes sur l’environnement est aussi associé au poste.

Le/la Maitre de Conférences conduira une activité expérimentale et de modélisation orientée vers l’étude de systèmes hydro-cinétiques marins, fluviaux ou aériens de production d’énergie renouvelable. Il/elle aura une bonne expérience de la conception de moyens d’essais et de la métrologie associée : mesure de pressions, d’efforts et de couples, caractérisation des champs de vitesses par LDV ou par imagerie PIV, PLIF, tomographie … Il/elle aura en outre une compétence en modélisation numérique des écoulements, si possible à l’aide de codes open source tels que OpenFOAM, Saturne, … Des connaissances en hydro ou aéroélasticité et en machines tournantes seront appréciées. Enfin, le/la candidat(e) devra posséder une expérience de recherche industrielle.

Le/la Maitre de Conférences développera ses travaux de recherche dans le cadre de collaborations nationales et internationales établies au LEGI et pourra en développer de nouvelles au sein du GDR « Energies Marines Renouvelables ». Avec le Labex Tec21, il profitera de la dynamique autour des énergies nouvelles : ENSE3, Institut Carnot « Energies du futur », Pôle de compétitivité Tenerrdis. Il/elle bénéficiera de la structuration des laboratoires de la ComUE-UGA en pôles qui favorisent les collaborations interdisciplinaires autour de la mécanique comme transdisciplinaires autour des problématiques socio-économiques et des impacts environnementaux. Il/elle bénéficiera de nouvelles structures de valorisation de la recherche actuellement mises en place.

Compétences attendues :

Savoir :
Compétences en mécanique des fluides, en systèmes hydro cinétiques de production d’énergie renouvelable
Conception de moyens d’essais
Capacité à conduire des simulations numériques
Connaissance en thermique du bâtiment

Savoir-faire :
Démarches aux frontières entre disciplines
Capacité d’innovation et de transfert
Relations partenariales avec les entreprises
Expérience internationale

Savoir-être :
Capacités d’interaction et d’intégration
Capacité d’encadrement et de communication
Capacité à travailler dans un contexte international et interculturel